Il y a une expression qui dit : "Quand on a quelque chose en tête, on ne l'a pas ailleurs !!!" ;-) Je crois que Séverine ne pouvait pas mieux l'illustrer :-))))

Le 22 août, Séverine en était ...le 26 août ici...ET...ET...vous pensiez franchement qu'elle allait s'arrêter en si bon chemin, alors qu'elle pouvait se rapprocher encore un peu plus du "graal" tant convoité ??? C'est mal la connaître, notre Sev si déterminée à l'avoir son gris !

Allez je vous raconte tout ! 

Voilà le message qui arrivait dans ma boîte mail le 3 septembre à 21h05 précises avec pour objet "J'espère que tu as le coeur solide ;-)" Hi !!! Hi !!!

"Coucou Raphaëlle,

Alors, je ne souhaite pas monopoliser le blog avec mes compulsions capillaires hebdomadaires, mais tu vas comprendre que je ne pouvais pas te tenir au courant et là, c'est sûr, je ne ferais plus court ;-)

Et oui, me voilà partie une semaine après la coupe courte chez ma Samy publiée fin aout, juste pour qu'elle m'arrange la frange et la nuque qui se creusait un peu trop sur le bas, sans rdv, pour 2 coups de ciseaux en fin de journée. Et, finalement…. j'ai craqué, cette fois un peu contre l'avis de ma coiffeuse… oui, elle me préfère avec du court "plus long". Mais l'argument "Samy, il me tarde d'enlever le reste de bicolorité" a été le plus fort… Donc, sa journée étant quasi terminée, elle a continuée dans la lancée mais elle a fait en sorte que je sois à nouveau avec la coupe courte "plus longue"de fin aout d'ici 3 ou 4 mois si je souhaite laisser pousser à nouveau….

Et CA Y EST : JE SUIS GRISE à 97 % , et j'adore mon gris tout méché. Et même, je ne sais pas si je reviendrai à du plus long prochainement, car depuis 3 jours, je m'approprie mon nouveau visage et je me plais de plus en plus. En sortant de chez le coiffeur (ce mardi 1er à 19h30), j'étais un peu-beaucoup chamboulée. Partagée entre "mes boucles vont me manquer", "je vais faire garçon" et "super, je suis enfin quasi naturelle".
Les cheveux très courts sont un défis pour moi qui me suis toujours un peu cachée derrière mes cheveux, et pendant très longtemps une frange bien épaisse sur les yeux. Aujourd'hui, je ressens un accomplissement intense de ma personnalité, je me sens sans complexe, libre et super heureuse ! Comme par magie, le gris change tout, c'est vraiment fabuleux de ressentir cela… juste pour des cheveux ! ;-)
Ceci dit, selon comment je place la mèche (qui est encore un peu colorée), on dirait que j'ai les cheveux attachés (de face) et c'est un visage que je connais bien de cette façon. Mais la différence c'est que ma mèche ne me sert plus de rideau occultant, elle est là juste pour adoucir un peu mes traits, et que je puisse encore entortiller mes cheveux dans mes doigts, parce que j'adore toucher une mèche de mes cheveux quand je réfléchis ou devant la télé. Je laisse pousser cette mèche jusqu'à ma bouche, mais pas plus.
Mon gris est très clair sur le dessus du crâne et plus gris souris derrière, presque bleuté (et je n'ai pas fait de shampooing bleu depuis un bon moment), ça me plait trop !
Je t'envoie donc 5 photos, prises ces 2 derniers jours, la frange longue me laisse des possibilités de coiffures différentes, c'est ce que j'aime dans cette coupe.
Si ça continue, tu vas devoir embaucher une assistante, parce que je sais que tu as pleins de témoignages sous le coude, d'ailleurs, je les attends comme tout le monde avec impatience, tu comprends, moi, je me vois tous les jours, mais les nouvelles copines givrées, j'adore les découvrir…
Je fais 2 envois (celui-ci compris)afin que ce ne soit trop lourd.
Je te suis très très très très reconnaissante d'avoir créé ton blog, tu es géniale Raphaëlle. Merciiiiii et grosses bises"

Et puis le 7 septembre, dans ma boîte mail, le PDF de la transition de Sev acompagné d'un petit message :

"Le pdf de ma transition-coupe de la pressée du blog. Je me coiffe de mieux en mieux, aujourd'hui j'avais un bandeau (enfin, sur les cheveux court, ça tient !!) tout le monde pensait que j'avais les cheveux attachés ! c'est trop chouette, la frange longue me permet de changer de complètement de tête, donc, je pense que je ne vais pas me lasser de si tôt ! Et j'ébouriffe le dos, Samy m'a laissée de la longueur pour cela, mais sur la photo du pdf, je venais de les laver et ils étaient tout plats, je n'aimais pas non plus.

Je ne le fais pas long… tu as assez de lecture ;-)
Gros bisoussss"

1aout142avril15

Août 2014 et 14 avril 2015

3mai154juin15

12 mai 2015 et 18 juin 2015

5juillet1516juillet152

30 juillet 2015

7aout15

19 août 2015

8aout1519aout152
10aout153

25 août 2015

11sept1512sept15113sept15214sept153

1er septembre 2015

Petit bilan 20 jours plus tard...

Ma maman vient de me découvrir ce week-end, elle a adoré, tout comme elle adore mon carré plongeant bouclé, cependant, elle m'a dit, "c'est parce que je te connais bien, il est vrai que cette coupe courte affiche mieux ton côté speed, espiègle et dynamique franchement, c'est toi à 100% et ça se voit"
Et c'est bizarre, parce que depuis que j'ai coupé si court, j'ai l'impression d'avoir plus d'énergie (on ne rit pas),  tout l'inverse de Samson hahaha. Avec les boucles (que j'adorais aussi), il me manquait quelque chose, comme si je ne voyais qu'une moitié de moi : le côté enfant. A la première coupe carré plongeant, j'ai d'ailleurs eu l'impression de voir ma tête d'ado, un retour en arrière qui m'a fait du bien, une sorte de cure de jouvence….. mais qui commençait à avoir un impact moins bénéfique au fil des jours. D'ailleurs, dès que je mettais du noir, ou que je relevais mon col de chemise (ce que je fais souvent), quelque chose clochait, je trouvais que je ressemblais à une ado qui veut faire la grande, mais pas avec une tête d'ado, ce qui rajoutait à mon malaise et qui faisait que je changeais de tenue pour une plus passe partout, plus casual, moins "femme".  Bref, mon court ébouriffé, c'est à la foi mon côté enfant rebelle et femme déterminée. Parfois, la coupe me flatte moins que d'autres jours, je ne peux plus "flouter" mon visage avec des mèches, et pourtant, je me plais quand même : je me « vois » vraiment, et mes cheveux poivre et sel y sont pour beaucoup, c'est un tout, c'est certain. J'ai laissé mes boucles châtain dans le figuier de mon enfance pour retrouver la femme que je suis devenue. Quelque chose de l’ordre de j’ose, j’assume et j’aime ce que la vie à fait de moi.
Je n’aurais jamais soupçonné une telle révélation, un chemin que j’ai parcouru en équipe grâce au partage, au dialogue et au soutien de toutes les personnes présentent sur ce blog.  Merci Raphaëlle et merci à toutes les amies givrées.

Grosses bises
séverine

GRIS seve

Je vous souhaite une belle journée...