Aujourd'hui, je vous propose de découvrir le parcours de Prunille. Une dernière coloration au mois de janvier et, à peine quelques mois plus tard, un tout petit reste de mèches colorées. Je pense que l'on peut d'ores et déjà parler d'une "arrivée en beauté". Je vous laisse découvrir les photos, elles parlent d'elles-même ! Merci pour ce partage Prunille ! ;-)

Bonjour à toutes (tous ? et pourquoi pas ? )

J'ai 60 ans. J'ai commencé à me colorer les cheveux à 19 ans environ. Plus par souci d'esthétisme que par réel besoin, je trouvais les colorations plus jolies que mon châtain terne (quelle bêtise quand j'y pense). J'ai d'abord utilisé des colorations fugaces, puis celles de JF Lazartigue plus naturelles et parce qu'il y avait une boutique dans ma ville. Lorsque celle-ci a fermé, je suis passée au chimique tantôt chez le coiffeur, tantôt à la maison. La dernière date de 01/2015 (mais je ne le savais pas encore). J'ai essayé toutes les teintes avec un résultat plus ou moins heureux pour revenir les dernières années à ma couleur naturelle. Côté coupe, c'était du long puis pendant une longue période du très très court pour finir avec un carré court. Avec un tel traitement et malgré l'apport de beaucoup de soins la qualité de mes cheveux n'était pas exceptionnelle sans compter qu'ils frisent !!! 

Les colorations devenaient obligatoires toutes les 3 semaines pour cacher ces fichues racines. Et il y a plus d'un an j'ai commencé à me lasser de cette obligation. Je me suis donc renseignée auprès de ma coiffeuse pour savoir comment m'y prendre pour passer au gris. Elle m'a expliquée qu'un nettoyage de la couleur était possible mais que cela revenait à un décapage et que c'était très risqué pour la qualité du cheveu. Elle m'a dit qu'il valait mieux passer par des mèches pour faire une transition douce mais qu'elle ne pourrait pas éclaircir de plus de 3 tons; ça ne me convenait pas non plus. C'est là que j'ai commencé à faire de sérieuses recherches sur internet et que je suis tombée sur ce blog. Je l'ai lu de fond en comble y compris les commentaires. Et grâce à Citron Jaune et toutes les lectrices j'ai fini par prendre ma décision.

WIN_20150306_160905
J'avoue que j'ai eu énormément de mal avec la bicolorité mais j'ai tenu bon ! Je n'ai pas le courage comme certaines d'assumer de la longueur avec une transition si marquée (je suis admirative de celles qui y parviennent). 

Et voilà, j'y suis parvenue et je ne suis pas peu fière !!!

Il ne reste plus que quelques petites mèches sur le devant qui sont encore "caca d'oie". Mais ça ne me dérange plus car c'est bien fondu avec le reste.

Ci-contre, une photo de moi "avant".

 


4 photos montrant l'évolution de la pousse des racines en février/mars/et avril 2015 :

WIN_20150318_160017P2250118P3220112P4270114

 et 3 autres avec le résultat final : 

WIN_20150506_165202WIN_20150506_165126WIN_20150506_165134

Que dire de plus sinon que mon entourage très dubitatif au départ ne m'a fait que des compliments.

Certaines de mes amies réfléchissent à leur devenir : si j'y suis arrivée pourquoi pas elles ?

J'ai même un copain qui a cru à une nouvelle lubie de ma part en faisant des mèches grises (ah les hommes !).
En tout cas aucun mauvais retour.

J'espère que mon témoignage encouragera celles qui n'osent pas sauter le pas du naturel ou qui n'osent pas couper très court même à un certain âge voir à un âge certain !


Le moins qu'on puisse dire c'est que je me sens en accord avec moi-même. Je suis heureuse de ma décision, je me sens bien dans ma peau. Mille MERCIS Citron Jaune, sans toi je n'étais pas certaine de mener à bien cette aventure.


Je souhaite une bonne continuation à celles qui sont en plein dedans et aux autres je leur dis : OSEZ ! La liberté qui en résulte est phénoménale.

Prunille

Je vous souhaite une belle journée et vous dis à très bientôt !