Souvenez-vous de Zaza, ici et ici.

♫♪  Voilààààà ……c’est finiiiii !!! ♪ ♫

J’y suis ! 

Sans titre

En 10 mois, j’ai renouvelé ma chevelure !

Pas si long que ça finalement, comparé à certaines d’entre nous.

La pousse rapide qui m’imposait la case coiffeur toutes les 4 semaines (et encore, la 4ème semaine à raser les murs la tête en arrière) s’est trouvée être un atout de taille dans cette aventure.

Parce que c’en est une, Aventure, et que je n’imaginais pas combien cela impliquait d’autres choses que la « simple » couleur de cheveux.

Malgré les moments de doute, que j’ai pu partager avec vous toutes, et cette impression de me « saborder » qui avait fait pas mal discuter, je suis aujourd’hui sereine.

Je marche droit vers mes 50 ans le 30 décembre prochain et je ne regrette rien !

Je ne dis pas pour autant que tout a été facile, mais je n’ai pas eu à trop subir la bicolorité, grâce aux mèches très blondes qui ont noyé tout ça…

Je n’ai pas eu non plus à subir les critiques de l’entourage : mes enfants, mon mari, mes ami(e)s ne veulent que ma tranquillité d’esprit et donc m’ont encouragée puisque les couleurs ne me convenaient plus et me rendaient la vie compliquée.

Ceux (2 ou 3 personnes) qui n’aimaient pas trop (et c’est leur droit) me l’ont dit, puisque je voulais leur avis et je sais que c’est du « concept » dont ils parlent (blanc = mamie, blablabla, va falloir te maquiller beaucoup plus, blablabla, faut couper ultra court, blablabla…).

Ceux qui n’ont rien dit n’en pensent pas moins mais je ne le saurai jamais ! 

Quant aux autres (ceux dont on n’a que faire…) je n’ai pas tenu compte de leur avis (que je ne leur avais pas demandé d’ailleurs)

J’ai maintenu ma longueur en faisant couper à l’identique pendant 10 mois.

Je vous ai laissées sur mon dernier témoignage à 6 mois : 

Sans titre

Me voilà à un peu plus de huit mois :


Sans titre

Puis à 9 mois :

Sans titre

Et à 10…

Sans titreSans titreSans titre

Et enfin 1 bougie sur le gâteau de la "givritude" !!!

A 1 an début août : une fois toute givrée, j’ai coupé plus court pour l’été, (j’aime moins le plus court sur moi, je le trouve plus classique, plus attendu, plus convenu) mais mon amie coiffeuse s’est emballée !!!

AVANT/APRES : 

Sans titreSans titre

et maintenant, je laisse repousser, tranquille, j’aime bien un peu de longueur parce que je trouve que, sur moi, les mèches blanches ne doivent pas être taillées, surtout au rasoir : leur belle couleur disparait et devient « gris mixé » quand on les coupe, alors que longues, en bandeau, elles sont magnifiques !

Au final, comme je ne passe pas beaucoup de temps à me regarder, je ne me sens pas différente, ni plus ni moins jolie, ni rajeunie, ni (trop) vieillie, ni plus ni moins dynamique.

Heureusement ça pousse vite !

Sans titre

Les toutes dernières photos d’hier ont été prises par mon fils qui fait vraiment de jolis portraits, prise au dépourvu, nature, avec mes rides, et sans maquillage pour ma peau (mes allergies vont mieux (hasard ?) et donc je peux me passer de crème teintée !!!).

C’est moi, voilà !

Sans titre

En revanche, j’ai la nette impression d’être passée à autre chose, une autre tranche de vie, d’avoir suivi une chemin que j’avais amorcé depuis quelques années déjà, en changeant de boulot, en me questionnant sur le sens que je donnais à ce que je faisais et sur ce que ne voulais plus…il me semble tout cela va ensemble et que je suis raccord « extérieur/intérieur » !

Je vais me faire un plaisir de renouveller ma garde robe avec les économies faites sur le poste « coiffeur » car comme beaucoup d’entre vous, je me rends compte que certaines couleurs ne sont plus du tout flatteuses sur moi…

Comme à chaque étape dans ma vie, la joie et la satisfaction du projet abouti s’accompagne pour moi d’une sorte de nostalgie de « l’avant »...acceptation  du « maintenant », pas le choix d’un retour en arrière, impossible, mais souvenir ému du « avant »… alors on se tourne vers le « demain » et on avance !!!

Et puis, « parce que femme varie », je ne m’interdirai pas  quelques fantaisies avec le temps, une ou deux mèches, un reflet par-ci par là si le gris me semble trop « barbant ».

Je ne suis pas rentrée « en religion » avec le gris, j’ai juste osé faire comme je le sentais, on est libres… de tout, y compris de changer d’avis !

En tout cas, pour moi qui ne poste jamais de photos de moi, (mon blog de créations  et mon Face Book ne montrent que mes bijoux ou projets couture…jamais mon portrait !) c’est encore un truc nouveau !

Aventure terminée avec succès, donc, et c’est beaucoup BEAUCOUP grâce au soutien de ce blog et de vous toutes !  

Je serai moins présente, mais je lirai tout, promis !!

(Et j’ai encore le projet d’un petit truc dont j’avais parlé à Prunille, je n’oublie pas, mais ma TO DO list est longue !! A venir donc !)

MERCI !! MERCI !! MERCI !!

Sans titre

ZAZA