Je m'appelle Sophie, j'ai 41 ans et suis maman de 2 enfants de 13 ans 1/2 et 2 ans bientôt...

Mon premier cheveu blanc à l'âge de 16 ans, arraché comme ceux qui apparaîtront par la suite.

Appel du henné noir à l'adolescence puis plus de couleurs...A 21 ans, j'avais deux longues mèches grises argentées de part et d'autre des tempes. Je voulais laisser mes cheveux ainsi, pensant qu'à 25 ou 30 ans je serai toute blanche comme mes grand-mères...

Puis un jour, je rencontre une femme avec les cheveux gris très courts. Elle les portait très bien, mais lorsque je l'ai vue avec une perruque brune au carré, je l'ai vue avec 10 ans de moins...(Aujourd'hui je pense que c'est en fait la coupe de cheveux et le style qui devaient beaucoup jouer...).
En 
racontant cette histoire à mon père, que j'ai toujours connu poivre et sel, il me répond "C'est vrai que vous, les femmes, ça vous vieillit...il faudra bien qu'un jour tu te fasses des couleurs...".

J'assumais très bien ces mèches argentées et avais vraiment le souhait de les laisser devenir neige...

Malheureusement je me suis lancée vers l'âge de 25 ans dans des couleurs chimiques, celles qu'on achète au supermarché ou qu'on se fait faire chez le coiffeur.

J'ai préféré commencer jeune, car je me disais qu'arriver à 40 ans avec les cheveux gris et me faire une couleur pour paraître à ce moment là "plus jeune" était un peu ridicule...

Ce qui est assez rigolo, c'est que je me suis colorée les cheveux "en prévision" de mes 40 ans, et à 41 je décide de revenir à ma couleur naturelle.

Il faut dire que je suis à la limite de l'obsession...

Ça fait des années que je rêve en voyant des chevelures argentées. Je trouve certaines femmes sublimes, qui les portent merveilleusement bien.

Et là je me disais "Mais elles ne ressemblent pas toutes à des sorcières !! Elles ne font pas toutes négligées !! " comme ce que je pouvais entendre de tous côtés quand j'évoquais l'idée de ne plus faire de couleur.

Je me suis surprise à dire à beaucoup d'entre elles que j'aimerais pouvoir en faire de même, mais ma famille, l'entourage bla-bla-bla...

J'ai fait le tour des coiffeurs pour savoir comment faire pour devenir grise du jour au lendemain...et vous connaissez toutes la réponse..."Il faudrait passer au roux, puis au blond, puis après la couleur va se fondre...mais ça va prendre beaucoup de temps, et vous allez abîmer vos cheveux..." Je vous passe les commentaires sur les cheveux charbonneux et le reste...

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire tous vos commentaires, et je me suis rendu compte qu'on passait toutes par les mêmes réflexions, c'est rigolo...

Au mois d'avril je pensais avoir trouvé un coiffeur qui pourrait enfin me faire passer de brune à grise...malheureusement, ma dernière carte était jouée, et la coloriste a enlevé tous mes espoirs..."Pas possible, il faudrait au moins 3 décolorations, puis on ne sait pas de quelle couleur les cheveux vont ressortir...pour que le gris tienne, car la couleur tient très mal, il faut avoir les cheveux blancs ou blond bébé...et encore ça tourne souvent au vert !".

J'ai connu le site des "givrées" le mois dernier...entre la discussion avec la coloriste et le site des givrées, j'étais convaincue...je laisse pousser mes cheveux blancs et ne ferai plus de couleur...pourquoi m'abîmer les cheveux pour essayer d'obtenir (ce qui ne serait jamais le cas) une couleur que j'ai au naturel ?

Au tout début de l'aventure j'avais très peur de la bicolorité...je fais un métier où je suis en contact toute la journée avec des gens, et où la représentativité est très importante...

Je porte un uniforme et ne peux me permettre quoi que ce soit sur la tête pour cacher...

Je me suis dit que j'allais porter une perruque, le temps que mes cheveux poussent, je cherchais comment faire...

Malheureusement en ce moment je suis bloquée par une hernie discale et ne vais pas bosser (ce qui m'arrange pour mes racines)...

Ça fait un mois et demi que j'ai arrêté les couleurs, et je suis tellement contente d'avoir pris cette décision que mes racines ne me gênent absolument pas !

Je fais des masques tres régulièrement...quel bonheur de pouvoir me laver les cheveux quand je veux sans me dire que ma couleur va dégorger !

Lait de coco, gingembre, Bay St Thomas et j'en passe sont devenus mes alliés au quotidien pour une pousse un peu plus rapide et des cheveux en bonne santé.

Je vois tres régulièrement des femmes brunes ou blondes qui se laissent aller et ne s'entretiennent pas...je ne pense pas qu'il faille réduire cela à la couleur de cheveux...

J'avoue par contre que je me maquille tous les jours, à la différence d'avant où je me maquillais uniquement quand je travaillais. Le maquillage du visage m'aide bizarrement à passer le cap des racines et de la bicolorité...allez savoir !!

Alors le parcours va être long, je regarde tous les jours mes racines pour voir où elles en sont...

Je suis évidemment soutenue par mon mari, ce qui est très important...avoir quelqu'un qui vous dit que ça va bien vous aller est toujours mieux que des réflexions négatives.

Actuellement c'est juste hyper moche...des racines blanches/grises, des cm de couleurs style chocolat qui dégorge, et le reste charbonneux...je ne serais jamais sortie comme ca il y a quelques semaines en arrière.

Maintenant j'ai l'impression que ça se voit sur mon visage qu'il y a un réel projet derrière.

J'essaie d'ailleurs de mettre un maximum mes racines en avant au lieu d'essayer d'en camoufler la majorité...j'ai tellement hâte !!

Je pensais m'équiper de chapeaux, casquettes et autres foulards mais à l'heure actuelle il n'en est rien...

Merci pour ce blog. Merci à vous toutes d'avoir témoigné et de nous laisser la possibilité de suivre votre évolution.
Vos parcours à vous toutes m'auront aidé à passer le cap, c'est pourquoi j'ai voulu témoigner.

Que celles qui se posent encore la question voient qu'on est de plus en plus nombreuses à assumer ce choix, librement.

Ma dernière coloration remonte à mi-avril...je vous tiendrai au courant d'ici quelques mois de l'évolution !

bientôt

image1 (4)image1 (1)image1 (2)image1 (3)

 à bientôt