La Belgique est à nouveau parmis nous, avec Anna qui nous vient de Bruxelles.

Anna a fait le choix de passer d'une chevelure mi-longue à une coupe courte pour éviter une période de bicolorité trop longue.

Merci pour ce partage Anna et bonne continuation ! N'hésite pas à revenir nous montrer l'évolution de ta chevelure, si jamais tu laisses repousser.

Je vous laisse découvrir...

Bonjour à toutes, 

Cela fait maintenant 18 mois que je viens régulièrement sur ce blog, au départ pour y trouver le courage d'arrêter les colorations et puis, depuis que je suis devenue une givrée totale, pour continuer à y lire de très beaux témoignages. 

Beaucoup d'entre vous vont certainement se reconnaître dans mon histoire de coloration.

Mes premiers cheveux blancs datent du lycée, mais je n'ai commencé à les masquer qu'à partir de l'âge de 25 ans avec des colorations dites fugaces et puis, le temps passant, de plus en plus permanentes. J'ai toujours cherché à conserver mon châtain foncé d'origine, mais le résultat était de moins en moins probant : mes cheveux ont fini par devenir secs, le châtain foncé était de plus en plus plombé et je commençais à avoir mal au cuir chevelu à chaque pose de teinture. 

Un peu avant l'âge de 40 ans, sensibilisée aux risques des colorations chimiques et avec une envie grandissante de mettre de plus en plus de naturel dans mon existence, j'ai décidé de passer aux colorations dites végétales.
Je suis alors devenue cliente d'un salon qui utilisait les produits EOS. J'ai par la suite réalisé que ces produits n'étaient pas si naturels que cela, mais cela constituait déjà un très grand changement : mes cheveux étaient redevenus beaux, doux et souples. Cette coloration étant plutôt assez chère chez le coiffeur, j'ai fini par trouver un fournisseur de produits pour coiffeurs en Allemagne, ce qui a allégé la note. C'était assez compliqué de me colorer moi-même. La poudre diluée dans l'eau n'était pas facile à appliquer : il fallait aller vite pour que la poudre ne sèche pas en cours de pose, utiliser plusieurs miroirs pour bien se voir dans tous les sens et laisser poser plus d'une heure sous un film cellophane. Que ce soit à la maison ou au salon, le gros point faible de cette coloration est qu'elle dégorge un maximum à chaque shampoing : de châtain foncé, je passais à un vilain châtain roux en moins de 2 semaines. Comme je ne me voyais pas d'autre alternative, j'ai persévéré en cherchant toutes les solutions pour limiter les shampoings (j'ai beaucoup utiliser les shampoings secs pour gagner un jour) et puis j'ai cherché des shampoings qui dégorgeaient moins comme ceux sans sulfate (c'était mieux, mais pas spectaculaire) et la poudre de sidr (cela ne dégorgeait plus, mais les cheveux étaient poisseux....). Souhaitant passer à une coloration complètement végétale, j'ai même fini par essayer la combinaison henné + indigo, mais la perspective de passer 5-6 heures à m'occuper de mes cheveux toutes les 3 semaines pour n'obtenir finalement qu'une couleur convenable qu'à peine 2 semaines m'a définitivement encouragée à en finir avec cet esclavage.

Après avoir cherché pleins d'infos sur le net, être tombée sur le blog super encourageant de Citron Jaune et convaincu mon mari en lui montrant des tonnes de jolies photos de givrées, j'ai arrêté de me teindre les cheveux il y a un an.

Comme j'avais déjà porté les cheveux courts et que mon travail impliquait d'être souvent en représentation, je n'ai pas songé à les garder mi- longs. Je savais que j'avais beaucoup de cheveux blancs, mais pas à ce point. Après 4-5 mois de bicolorité gris/rose bizarre, j'ai fini par être totalement débarrassée de toute coloration. Depuis, j'ai décidé de conserver les cheveux courts, mais cela pourra changer dans le futur. 

Aujourd'hui, je suis enchantée par mon gris très lumineux et je me demande juste comment j'ai pu m'imposer près de 30 ans de galère.

A part une amie qui n'était pas enthousiaste au départ, je n'ai d'abord eu que des encouragements et puis finalement que des compliments.

Ma routine capillaire est devenue super simple : shampoing doux tous les 4 jours que j'ai sélectionné en me basant sur les conseils des Cheveux de Mini, rinçage à l'eau vinaigrée (plus besoin d'après shampooing) et, 2 fois par mois, j'applique une crème Mulato qui donne un côté acier à mon gris. 

Mille mercis à Citron Jaune pour son initiative. J'espère qu'elle fera encore pleins d'émules. 

Tous mes encouragements à celles qui sont en transition.

Voici 3 photos : la 1ère quand j'étais encore brune avec des cheveux mi- longs, la 2ème seconde en bicolore après 3 mois d'arrêt des colorations et une coupe sévère et la 3ème en givrée totale. 

DSCN3946DSCN4272MRB_7105


Belle journée...