Aujourd'hui de belles boucles, de la longueur, une couleur très foncée, voilà ce qui définit la chevelure de Valérie.
Merci pour ce partage Valérie et reviens nous montrer d'ici quelques mois !
Je te souhaite une excellente continuation et une bonne lecture à toutes les Givrées ! ;-)

Je m'appelle Valérie, j'ai 41 ans.

Par où commencer...
Ce n'est pas chose facile de parler de soi...

Pour me décrire je suis une femme très brune d'origine, qui a pratiquement toujours porté les cheveux longs (tignasse frisée oblige). 

DSC_0067

J'ai tellement été déçue dans mon enfance des rares coupes de cheveux tentées que je suis toujours revenue au cheveux longs. Même mon père qui essayait de me couper la frange ne s'y prenait pas mieux, les cheveux coupés aux sourcils finissaient par remonter et je me retrouvais avec une frange presque en haut du front ( ça n'aide pas a assumer cette tignasse, je te jure...)

Bref ! Aujourd'hui, j'assume mes cheveux tels qu'ils sont et pourquoi pas mes cheveux blancs.
On vieillit toutes un jour. Je n'ai pas trop de rides pour le moment, je vois bien que mon visage évolue ces dernières années ainsi que mon corps et je me dis qu'il est temps de m'accepter telle que je suis.

Alors oui, ce n'est pas facile tous les jours...
Alors oui, avec tous les canons que nous pouvons croiser dans les magazines, à la télé ou quelques fois dans la rue, on a parfois des doutes. Mais je me dis que mère nature nous a fait avec une beauté naturelle qu'il suffit simplement de bichonner un peu (on peut le voir avec vous toutes "les givrées"). Une femme qui s'assume, rayonne.

Je me suis teint les cheveux pendant 20 ans car de petits fils blancs ont pointé leur nez relativement vite. J'ai usé des coloration chimique jusqu'en 2013 où je suis passée au naturel (shampooing bio, masque à l'huile de coco, spiruline, miel, yaourt et j'en passe...) avec des colorations végétales en 2 temps mais cela prenait les 3/4 de ma journée et c'est ce qui a dû précipiter ma décision de tout arrêter.

A l'aube de mes 40 ans une petite voix intérieure s'est faite entendre. Je me suis laissée tenter et j'en ai parlé à mon mari, mes enfants... puis ma famille, mes amis... Je n'ai pas eu vraiment de réactions négatives, quelques regards curieux c'est certain mais pas vraiment de remarques désobligeantes.

Me voici, aujourd'hui, à 15 mois de bicolorité. J'ai coupé 2 fois mes cheveux et comme ils sont en meilleure santé ils remontent en tire bouchon et donc cela me fait un carré long.
Leur texture n'a rien à voir avec celle que j'avais quand je les colorais. Maintenant, ils sont doux, ils frisent beaucoup, sont plus légers et se salissent beaucoup moins vite, je n'ai plus le crâne qui me démange et je revis "capillairement" parlant.

20150922_134921 - Copie20150924_142004
20150917_183404 - Copie20151015_154911 - Copie

Merci à toutes et à bientôt

Je vous souhaite une excellente journée...