ras-le-bol


Aujourd'hui, Watson a voulu nous parler de son premier mini pas vers le gris.

Une bonne continuation Watson et reviens nous donner des nouvelles. Ton ras le bol est évident, je te souhaite de te libérer très bientôt...

Bonjour,

Je visite régulièrement votre blog depuis quelques mois et aime tout particulièrement cette idée de partage. Je vous adresse donc ma petite histoire. 
Bonne lecture.

J'ai des cheveux blancs depuis l'âge de 25 ans. Depuis 10 ans donc, déjà!
Au début, rien de bien gênant: une mèche au sommet du crâne. 
Cette mèche s'élargissant de mois en mois, j'ai commencé à la teindre, avec une coloration permanente - sur les conseils d'une de mes coiffeuses que je ne remercie pas. 

Quelques années plus tard, 2010, année de mon mariage. Qui dit mariage dit photos, qui dit photos dit oh la la, on ne va voir que ça! Allez savoir pourquoi je focalisais autant sur ce petit bout de ma tête.
Décision radicale: je colore tout pour que ce soit uniforme. Habituée à le faire moi-même et persuadée que seule la coloration permanente existait, c'était le début de la fin. 
Depuis 5 ans, je me livre donc chaque mois à cette satanée cérémonie de la coloration. Que ce soit chez le coiffeur ou chez moi, qu'est-ce-que c'est long, qu'est-ce que c'est ch***t! Et je ne parle même pas de mes cheveux tout secs et des masques qu'il faut faire pour compenser. L'angoisse!
Durant ces 5 années, une seule et unique coiffeuse m'a parlé de coloration semi-permanente -si quelqu'un sait pourquoi les autres coiffeuses ne l'ont pas suggérée??. Ne sachant pas ce que c'était, j'ai eu peur qu'elle veuille m'arnaquer et ai donc décliné sa proposition. Oh l'erreur!

Certaines d'entre vous auront peut-être un sourire amusé en lisant mon histoire:"Pff, 5 ans et elle en a déjà marre?"
Oui, je confirme, j'en ai maaaaaaaaaaaaaarre et je tire mon chapeau aux courageuses qui ont tenu de nombreuses années de plus.

Résumons: j'en ai assez de me colorer et de m'abîmer les cheveux mais je ne serai jamais assez patiente pour attendre la repousse complète et qu'on ne me parle pas de coupe courte. Ca se complique... 

Je suis en fait à l'étape 0.5 de l'acceptation de mes cheveux blancs: je suis passée de la coloration permanente à la coloration semi-permanente. 
Moins d'ammoniaque, moins de couvrance aussi mais un espoir secret que quand mes cheveux auront atteint la longueur souhaitée et que j'arrêterai de les colorer, la coloration semi-permanente disparaîtra.
Oui, bon, un espoir secret un peu utopique, je sais, car j'ai lu de nombreux témoignages sur ce site qui disent que ça ne marche pas.

On dira que c'est un premier pas, un mini premier pas.

Belle journée...