Souvenez-vous du parcours de Claire ici, ici, ici...
Je remercie Claire, de m'avoir donnée de ses nouvelles mi-octobre et cela me fait très plaisir de les partager avec vous aujourd'hui !
Une "Givrée" qui se dévoile à présent pleinement, souriante et vraiment "classe" avec son gris "mèché" ! 
Bravo Claire, tu as fait le bon choix ! 
Je trouve cette répartition "mèchée" de tes cheveux blancs sur ta chevelure épaisse et souple de toute beauté...

Coucou à toutes ! 

Un petit signe pour un anniversaire symbolique: ça doit faire à peu près un an que j'ai cessé les colorations!
Je m'étais promis de refaire signe une fois que je serai au bout du parcours. Bon, je n'y suis pas tout à fait puisque j'ai encore des restes de coloration sur les pointes mais je suis trop impatiente de montrer où j'en suis. 

Voilà donc quelques photos - ce matin l'image renvoyée par le miroir me plaisait alors je me suis lancée.

oct 2015 face2
oct 2015 gris
Que dire si ce n'est que je ne regrette absolument pas ma décision? Concernant mon parcours, je fais partie de celles qui n'ont pas fait le choix de la coupe très courte. J'ai donc vécu avec la bicolorité pendant un an (et un peu plus puisque j'ai encore quelques restes de couleur sur les pointes).
Si je me retourne sur cette année qui vient de passer, je me souviens que j'avais énormément de doutes au début et que, surtout, l'étape de la bicolorité me semblait  totalement infranchissable.
Et pourtant, après des débuts hésitants, avec beaucoup de temps passé à chercher des solutions de transition, je peux dire aujourd'hui que je l'ai finalement bien vécue. J'ai assez vite annoncé mon choix autour de moi et les choses se sont faites en douceur. 
Les cheveux gris sont arrivés petit à petit et tout le monde s'est habitué à voir le gris prendre le pas sur le reste. Les personnes -peu nombreuses- qui avaient eu des retours sceptiques et/ou négatifs sur ce choix quand je l'ai annoncé (disons celles qui ont eu la sincérité de me le dire!) m'ont finalement fait des retours positifs quelques mois plus tard.

J'ai eu la chance de ne pas avoir une bicolorité trop marquée. 
Avant de tout stopper j'ai fait une dernière coloration chimique, très faiblement dosée en oxydant, achetée chez un grossiste et en posant le produit uniquement sur les racines, soit sur 1 ou 2 cm. Contrairement à ce que m'avait assuré la vendeuse, la couleur n'est jamais partie mais elle s'est suffisamment estompée pour ne pas avoir une démarcation franche entre la partie non teinte et les cheveux colorés au henné. Aujourd'hui,il ne me reste plus qu'un ou deux cm de cette couleur à éliminer sur les mèches les plus longues, c'est à dire sur le devant vu que mon carré est plongeant. 

oct
Ce n'est pas forcément une solution à conseiller -encore une fois la couleur ne part jamais vraiment il faut le savoir et on ne peut pas savoir à l'avance comment elle va évoluer. J'avais pensé au début refaire des teintures le temps que les cheveux soient totalement gris, en espérant que la couleur parte au fur et à mesure des shampooings. J'ai vite vu que ce n'était pas possible et cette couleur a finalement été la dernière. 

Je voudrais donc rassurer celles qui se lancent dans l'aventure et qui ne veulent pas (trop) couper : oui c'est possible de vivre cette transition de façon sereine sans passer par les cheveux courts.
Je suis quand même passée d'un carré mi long à un carré plutôt court - histoire de gagner des cm et du temps. D'ailleurs, finalement, ce carré court me plait autant sinon plus que le long!

Après des années de henné j"ai dû ré-apprivoiser mes cheveux. Le henné avait tendance à les faire tomber et à les rendre plus raides. Aujourd'hui ils sont redevenus épais et très souples, avec du mouvement.Les coupes nécessitant des cheveux lisses ne sont pas (plus) pour moi!  Mais j'ai retrouvé le carré ébouriffé et volumineux de mes 15 ans - le gris en plus!

oct
En conclusion je dirai je suis vraiment heureuse d'avoir franchi le pas et surtout de l'avoir fait assez tôt, bien sûr, plus on le fait tôt plus c'est facile, le mieux étant de ne pas commencer à se teindre! 

Avoir des cheveux gris est une façon de clamer : oui j'ai 43 ans, je sais que je ne suis plus jeune mais je suis à l'aise avec cette idée, tout va bien, il n'est pas honteux de vieillir!. Je suis toujours surprise de voir combien le fait de vieillir est tabou, particulièrement chez une femme. On s'attend toujours à ce que, forcément, une femme n'assume pas son âge, il y a une pression sociale très forte pour nous amener à cacher notre âge et les signes de l'âge - comme si une femme devait forcément ressentir de la honte à l'idée d'être vieille. Cette décision est pour moi aussi un acte féministe et je le revendique aussi comme tel!
Quant aux moments de doutes, ils sont estompés au fil du temps. Assez vite je me suis dit que toute ma vie j'ai alterné des moments où j'aimais mon apparence, des moments où je l'oublie et je m'en fiche et des moments où je me trouve moche. Les cheveux gris n'y changent rien. J'ai toujours des mauvais jours où je ne m'aime pas et des meilleurs où je me plais. Évidemment, je vous envoie des photos d'un bon jour :-)

J'aime mon gris, il va bien avec les couleurs que j'ai toujours aimé porter: le noir, le gris, le blanc, le bleu, le vert sapin et je trouve que ça donne un truc en plus. 

Un dernier mot pour dire que ce blog a été à l'origine de ma décision ( je me souviens encore de mes 1ères recherches il y a un peu plus d'un an en rentrant de vacances...) et que je l'ai consulté fidèlement tout au long de cette année (mon fils : "ha t'es encore sur ton site de cheveux gris" :-). Je n'ai pas assez de temps pour lire tous les commentaires et participer activement à la communauté, mais j'ai vraiment aimé vous suivre toutes, assister à vos métamorphoses, lire vos ressentis.
Vous m'avez accompagnée tout au long de ce chemin et votre présence était extraordinairement bienveillante. 

Un petit clin d'oeil au passage à une amie,qui s'est lancée dans l'aventure (je pense qu'elle se reconnaitra), je sais qu'elle lit parfois le blog et je sais aussi qu'elle va être superbe en gris. 
Grey power!

Voilà pour mon témoignage et encore merci à toi Raphaëlle pour cette initiative, on te l'a déjà dit 1000 fois mais tu dois fière d'avoir contribué à libérer -on peut dire que c'est une libération -autant de femmes!
Est-ce parce que j'y suis plus attentive?  J'ai l'impression de croiser de plus en plus de femmes de tous âges en gris et ça me réjouit!

Des bises

Une belle journée à toutes...