On commence la semaine en beauté avec Cécile ! Je suis certaine que vous aviez hâte de la découvrir autrement qu'au travers de ces commentaires et bien voilà, le moment est venu ! 

Merci à toi Cécile et une excellente continuation !

Quant à vous, mes chères lectrices, je vous souhaite une excellente lecture ;-) !!!

cécile1
Bonjour,


Je m'appelle Cécile, j'ai 42 ans et je me suis lancée dans l'aventure « silver power » en mai 2015.
Au jour où j'écris ce témoignage, j'en suis donc à 4 mois pleins. Les photos datent des 18 et 19 septembre 2015.
C'est pour moi un choix motivé mais complexé, car j'ai du mal avec la bicolorité alors que ça ne fait que commencer (arghl).
Au début, je regardais de manière obsédante mes racines dans chaque miroir, au point de me lasser moi-même ;) Alors à la place, j'ai pris l’habitude d'aller sur ce blog voir le parcours des unes et des autres, admirer en photos les résultats obtenus, lire les témoignages et réactions, profiter des conseils de soin.

Ce blog est parfait pour cela, quelle idée géniale !
Ça me permet de prendre patience et de me projeter grâce aux photos que je vois. C'est encourageant de voir petit à petit les têtes changer et se transformer.
Yes we can !!!


Voici quels sont mon parcours et mon état d'esprit :
A l'origine je suis brune quand je suis coiffée court, mais tournant naturellement à l'auburn lorsque les longueurs poussent. C'est idiot à dire, mais je ne me souviens même pas pourquoi j'ai commencé les colorations, car je ne crois pas que c'était pour masquer le gris. J'ai dû tester une fois, peut-être sous l'influence d'une coiffeuse qui avait envie de se faire plaisir, et j'ai dû aimer l'effet gainé et brillant du silicone, d'où le piège qui ensuite s'est refermé au fil du temps sur mes cheveux grisonnants. Bref, ces derniers temps pour éviter l'abominable effet racine, le RV tous les 2 mois chez le coloriste devenait pesant pour mon budget et mon « temps libre » (je suis mère de 2 jeunes garçons)...mais je m'y résignais à peu près. Sauf que par un mystère de compression temporelle que je ne m'explique pas bien, il se trouve que « tous les 2 mois » s'est transformé presqu'à mon insu en toutes les 3 semaines et encore, en me forçant pour ne pas courir au bout de 15 jours chez mon coiffeur de quartier dont je suis devenue la meilleure amie.

Et puis un jour, j'en ai eu marre de payer une fortune pour être classe seulement 3 jours, le temps de la coloration et du brushing. En plus, moi qui ai mis un temps fou à faire pousser mes cheveux en rêvant d'une opulente chevelure, je suis déçue de voir que les colorations châtain cuivré tournent en fait au roux renard pisseux sur les longueurs, avec des espèces de micromèches blondes décolorées que je regrette profondément d'avoir laissé faire, éblouie par l'argument qu'elles allaient se fondre avec le blanc et alléger l'effet repousse. Donc pour le côté « classe » on repassera. De toutes façons à présent, je trouve que la classe absolue c'est le gris !

Sur les photos des témoignages que je lis, certaines d'entre vous sont extrêmement belles (dans des genres différents).
Mais honnêtement le gris ne va pas si bien à tout le monde, il est capable de donner un sacré coup de vieux. Je ne me leurre pas sur la transformation que cela implique à 40 ans et des brouettes, mais j'ai passé un cap car je m'en fiche royalement. Il faut apprécier de changer : les corps changent, les visages changent, les cheveux changent...c'est la vie et c'est beau ainsi. Je n'aime pas le jeunisme ni ceux ou celles qui pensent que griser c'est faire négligé. 

Prendre soin de soi c'est savoir rire facilement et respecter sa peau et ses cheveux plutôt que de se traficoter pour se cacher derrière une apparence. Petite râlerie au passage, rien de grave...j'ai mal aux dents suite à une visite chez mon dentiste préféré ;)

Enfin bref maintenant, au bout de ces quelques mois je suis franchement en bicolorité, si on peut appeler ce fouillis de couleurs ainsi. Je rigole en disant que j'ai la même tête que ma chatte « écailles de tortue » qui, au cas où vous ne le sauriez pas, est un
pelage qui ne ressemble à rien (j'ai glissé une photo parmi les miennes, saurez-vous deviner laquelle ???)

mélange cheveux longs 19sept15imagescécile4cécile5

Ce qui me dérange le plus pour le moment, c'est cette sorte de béret gris au dessus alors que le reste « fait illusion ». C'est franchement bizarre à porter. En attachant mes cheveux j'ai l'impression de maîtriser un peu plus, du coup j'ai peur de passer au court alors que ce serait pourtant une solution car j'ai maintenant la longueur grise qui le permettrait. J'ai déjà fait couper une bonne dizaine de cm au début de l'été pour alléger la masse et me faciliter le supplice shampoing-démêlage en situation de camping estival.

cécile6cécile7cécile8cécile9

Mais de là à passer au très court...Je dois dire que je ne m'aime pas spécialement avec une coupe « courte », car même lorsqu'elle est plutôt réussie selon mes critères, l'épaisseur revient si vite, que j'ai un casque playmobile ridicule en moins de 3 semaines, qui m'alourdit le visage. Ces photos datant d'il y a environ 5 ou 6 ans vous montreront tout de suite ce que je veux dire. Autant vous dire que si je m'offre la liberté de m'affranchir des colorations mensuelles, ce n'est pas pour m'enquiquiner avec des effilages au même rythme. Alors je suis mitigée. Que dis-je, je suis totalement obnubilée par cette affaire. Un bon conseil pour cesser de me prendre la tête ??

J'ai vraiment hâte de passer au gris franc. J'envie profondément celles qui y sont parvenues avec courage et détermination, tout en conservant une certaine longueur, à commencer par l'honorable CitronJaune que je salue révérencieusement !

Pour finir sur le mantra que je me suis créé : du gris, mais pas du gris avec philosophie comme j'avais toujours cru que ce serait le cas un jour, mais du gris avec coquetterie ! Et tout de suite !!

PS : c'est galère de se prendre en photo à bout de bras avec son tel portable, sans trop voir ce qu'on fait. Du coup je me suis bien marrée avec certains clichés...

Cécile été 2011Cécile-Noël 2009

Et puis le 2 octobre, dans ma boîte mail...

Voici une photo juste après le coiffeur (vêtements bleus), une autre 2 jours plus tard quand le brushing est moins apprêté et se place mieux autour du visage (extérieur) puis les deux dernières datant du lendemain de mon premier shampoing = le moment de vérité ! Elle est un peu floue parce que décidément un tel portable ce n'est pas un appareil photo, mais on voit quand même que le roussâtre est amoindri au profit du brun et du gris. C'est plus franc, j'aime mieux. Et mes cheveux plus naturels sont bien plus sains, youpi ! Je dois cependant dire que j'avais soulevé l'affreuse mèche blonde du dessus pour faire apparaître le gris en dessous. D'ailleurs depuis qu'ils sont coupés, je passe souvent la main dans les cheveux pour balancer la mèche d'un côté ou de l'autre...je retrouve mon geste d'ado quoi ;) Et ça fait claquer le gris, ha, ha, tant pis pour ceux que ça dérange (je vois des regards bizarres et je m'en fous). Tiens d'ailleurs, hier, j'ai eu mon premier "Oh non, ça va faire vieux, berk !" Et bien ça a glissé sur moi comme sur les plumes d'un canard, et na ! 

Bon courage avec cette pluie de témoignages, sachant que c'est un régal de les lire chaque jour en ce moment !

Amitiés

coupe 28sept15-3coupe bruschée_30sept15
02 octobre15
02octobre15

Et le 9 octobre...

La coupe ne change pas énormément, mais en ayant fait retailler dans la masse hier, ça m'a permis d'avoir ces petites rebiquettes qui allègent l'ensemble. Enfin je crois ?  


IMG_20151009_155448

Je vous souhaite un excellent lundi !!!