Les articles "Bicolorité" s'enchaînent et cela me réjouit de voir toutes ces femmes qui ont pris la décision d'assumer leur couleur naturelle, de les accueillir dans notre groupe qui s'agrandit de jour en jour.

Aujourd'hui, c'est Audrey qui partage avec nous un parcours capillaire richement illustré. Merci ! 

Ah les "joies" de l'application des colorations naturelles sur cheveux longs, avec l'aide de Monsieur qui râle, cela me rappelle des souvenirs ! Quand j'y repense maintenant, je ne me sentirais plus capable de faire tout ça et lui non plus d'ailleurs...

Je te souhaite une excellente continuation Audrey et j'ai hâte de découvrir l'évolution de ta chevelure ! Reviens nous montrer surtout !!! ;-)

Bonsoir,
 
Alors comme convenu voici ma petite contribution à ce super blog qui m'aide tellement dans ma démarche!

Je m'appelle Naude et je viens d'avoir 36 ans. J'ai souvenir d'avoir arraché mon 1er cheveu blanc à l'âge de 15 ans, juste après un déménagement que j'avais très mal vécu. Je pense que mes cheveux blancs sont chez moi liés au stress. A chaque moment fort de la vie ou coup dur, je blanchis ! Plus jeune les coiffeurs me décrivaient comme châtain clair, puis je crois que j'ai foncé pour devenir "châtain terne". J'ai fait mon premier ton sur ton un peu rouge au lycée à 15 ans, et je suis restée rouge/auburn/acajou pendant toutes mes années lycée. Pendant mes études j'ai testé les balayages blonds, les mèches de couleur, avec des cheveux qui finissaient toujours par tirer sur le roux.

en 2008

2008

Puis j'ai enchainé 2 grossesses, et mes cheveux blancs sont devenus de plus en plus présents. J'ai refait des tons sur ton maison, mais le fait d'avoir du chimique sur la tête ne me satisfaisait pas. J'ai voulu arrêter et revenir à mes cheveux naturels...et j'ai tenu 1 mois! Je n'aimais pas du tout leur couleur terne, les frisottis de mes cheveux blancs qui n'étaient pas très nombreux mais ne dérangeaient beaucoup.

Puis j'ai découvert les colorations khadi, que j'utilise depuis 2 ou 3 ans. Economique, pas trop contraignant vu que je porte depuis des années les cheveux plutôt courts. En revanche mes cheveux se sont beaucoup asséchés, ma couleur a également beaucoup foncé au fil des applications. De plus, mes cheveux blancs vraiment nombreux autour du visage et sur les tempes ne prenaient plus, même avec l'application en 2 temps. Et les applications devenaient pour le coup contraignantes.

Souvenir ! À passer des dimanches colo sur la tête!
colo

Beaucoup de temps perdu pour un résultat approximatif, l'idée d'écouter enfin mon mari qui me disait d'arrêter tout ça à commencer à faire son chemin. Doucement seulement car je sors tout juste d'un an de "détresse capillaire": j'ai accepté pour faire plaisir à ma fille de laisser pousser mes cheveux que je portais très courts depuis 3 ou 4 ans. 

aout 2014 (1)

J'ai fait ma dernière coupe courte en août 2014, et ont suivi des mois de galère...

2013
novembre 2014

...pour prouver à ma fille que les cheveux un peu longs me donnent définitivement 10 ans de plus !

juillet 2015

En mai mon mari me fait ma coloration mensuelle (et oui avec un peu plus de longueur je n'arrive pas à la faire moi-même!) et je sens que franchement ça le saoûle ! Il bâcle un peu la chose et une partie de ma racine n'est pas colorée. Une longueur qui ne me plait pas, une colo approximative, une couleur trop foncée...

juin
juin15
juin2015

C'est le déclic, stop, j'arrête tout. Je ne touche plus  à mes cheveux pendant 1 mois, puis début juillet je décide de recouper pour retrouver mon volume. 
aout (1)
aout 2015

J'annonce à ma coiffeuse que j'ai décidé d'arrêter les colorations : "T'es sérieuse ? On va voir tes cheveux blancs...Tu vas péter un câble !"Euh moi non, toi oui visiblement !

Je ne vis pas très bien mes racines grises que je camoufle au début avec un spray puis du fard à paupières. Et je commence à habituer, j'arrête le camouflage, j'en parle à mon entourage qui ne semble pas plus choqué que cela.

Je découvre que si j'ai beaucoup de cheveux blancs autour du visage, ailleurs ils sont beaucoup moins nombreux que je le croyais. En revanche je n'aime pas du tout le contraste entre le gris des racines et le orange des longueurs. Je ne pense pas que j'assumerai la bicolorité sur plusieurs mois. Fin août je retourne chez ma coiffeuse pour retirer encore un peu de longueur. Après une année de repousse je ne suis pas prête à repasser à l'ultracourt ! Elle me propose une coupe courte tout en gardant de la longueur sur le devant, mais je ne suis pas emballée par le résultat.

raci2015se2015sept15septe 2015sep2015racines2015

La coupe ne me plait pas
, mes racines grises s'imposent de plus en plus, et  je suis curieuse de voir ce qui se cache en dessous de ces longueurs.

J'ai donc repris rendez-vous chez ma coiffeuse pour refaire une coupe très courte. J'avoue que je suis un peu stressée, je ne sais pas ce que va donner cet ultra court gris...je reprends le boulot dans 10 jours, et les jeunes avec qui je travaille n'ont pas l'habitude de mâcher leurs mots donc je pense que je serai vite fixée!
Je reviens donc très vite vers vous toutes pour vous montrer le résultat. Merci en tout cas citronjaune pour ce blog et merci à vous toutes les givrées qui me donnez tellement de courage quand je doute. D'ailleurs je ne sais pas si comme dit mon mari "je focalise" mais j'ai l'impression de croiser de pus en plus de chevelures argentées dans la rue. Espérons que le mouvement soit en marche !

Et les photos de la coupe courte d'Audrey, toutes fraîches, dans ma boîte mail ce matin ! Merci Audrey...

DSCN1961 (1)DSCN1966DSCN1969

Merci de m'avoir lue et à très bientôt!

amicalement
Naude

Bonne journée...