Depuis dimanche dernier et mon journal de pousse, il n'y a pas un jour où je n'ai pensé à aller chez le coiffeur ! Ma dernière coupe remontait au 31 mars, une date que j'avais programmée longtemps à l'avance et à laquelle je me suis tenue. Pour la première fois, j'avais fait en fonction du calendrier lunaire, et ce jour-là était propice pour couper. Cette fois-ci, j'avais prévu d'y retourner fin juin ou mi-juillet, mais j'ai soudainement pris conscience, et vos commentaires y sont pour beaucoup, particulièrement le tien RUTH ;-), de mes longueurs trop "envahissantes", de ma coupe de cheveux qui ne ressemblait plus à grand-chose. J'ai ressenti le besoin URGENT de rafraîchir tout ça, de me délester de quelques centimètres de mon henné. Pour franchir une nouvelle étape, pour faire symboliquement de la place à mes repousses et créé un "nouvel équilibre" sur ma tête !

P1130718Selon mes "calculs", y aller aujourd'hui pendant la pause déjeuner semblait parfait. Ma fille chez la nounou, peut-être moins de monde à cette heure-ci, c'était tout vu ! Mais c'était surtout sans compter sur mon impatience grandissante, celle qui m'a mise en tête à 15h45, de glisser mon shampoing Urtekram au rhassoul dans mon sac, de chercher ma fille à l'école et de filer chez le coiffeur aussitôt. C'était hier soir ! Ma fille sort à 16h30, quinze minutes plus tard, nous y étions ! L'avantage d'aller se faire coiffer dans une grande chaîne de coiffure d'un centre commercial, c'est de ne pas avoir besoin de prendre rendez-vous et de pouvoir satisfaire quasi instantanément ses coups de tête capillaires ! Le salon était presque vide, je suis passée tout de suite ! J'ai expliqué rapidement à la coiffeuse (pas la même que la dernière fois) que je voulais couper un peu plus court cette fois-ci, en lui montrant une photo de ma dernière coupe (photos ci-dessous) :

P1130302P1130293

J'ai lourdement insité sur le fait que je souhaitais absolument garder suffisamment de longueur pour pouvoir les attacher. Pas forcément en "boule", mais au moins en queue de cheval. J'en ai profité pour glisser à ce moment-là que ceci est important pour moi, car j'ai arrêté les colorations et que je les porte souvent attachés. Elle n'a donc pas eu l'occasion de me proposer une coloration, SI elle avait prévu de le faire ! 

P1130722

P1130702

Elle m'a invitée à passer au bac, cela ne lui a pas posé problème d'utiliser mon shampoing. Ceci dit j'ai trouvé le moment du shampoing très rapide, pour ne pas dire baclé ! Je me suis demandée si mes cheveux allaient être propres, tellement ça a été rapide. A la maison j'ai l'habitude de prendre le temps de bien masser mon cuir chevelu pour le débarrasser des ses impuretés, là ce n'était pas le cas ! Au bac, elle m'a tout de même invitée à la "confidence" et m'a demandée si j'ai arrêté les colorations en raison d'une allergie aux produits. Je ne suis pas rentrée dans les détails, je lui ai précisé que j'avais fait du henné (ce qu'elle n'avait visiblement pas remarqué), que j'en avais marre de cette contrainte et que j'avais envie de voir ce qu'il y a "là-dessous", elle a ponctué mon explication d'un "Ah oui d'accord !" et c'était fini...et c'était bien comme ça ! Elle a coupé rapidement, un carré très très légèrement plongeant à peine dégradé, 6-7 cm selon elle, ça me paraît beaucoup, j'aurais plutôt parié sur 5 cm lorsque j'ai aperçu mes cheveux au sol. J'ai demandé un brushing avec du volume. J'en fais rarement à la maison. Une fois de plus, la chaleur du sèche-cheveux m'a déssèchée le cuir chevelu. :-(

P1130721P1130701

P1130732

 

 

Enfin voilà, c'est fait ! Je suis satisfaite du résultat. Ils sont raccourcis, je peux encore les attacher, ça c'est important pour moi. Je me rends davantage compte de "l'étendue" des mes repousses. En principe, je ne devrais pas rouvrir cette rubrique avant au moins deux mois, en principe...

Je vous souhaite un très beau week-end ensoleillé !