Des cheveux blancs, pourquoi ?

75504cf4bbda620b4cdef9378b4b18b5

La canitie, (du latin: canities, "blancheur des cheveux"), désigne le blanchissement des poils et des cheveux qui survient au cours de l'existence. Source: Wikipédia

On parle souvent de cheveux gris, mais ce qui leur donne cet aspect c'est le reflet de la couleur naturelle du cheveu sur les cheveux blancs. Les chevelures "poivre et sel" sont en fait une illusion d'optique.

La mélanine est le pigment qui donne sa couleur au cheveu. Lorsque la production de mélanine décline, elle est remplacée par des bulles d'air, et le cheveu devient blanc.

Le déclin de la production de ce pigment varie avec l'hérédité. Certaines personnes voient apparaître leur premier cheveu blanc à 25 ans, parfois même avant, d'autre vers 40 ans ou beaucoup plus tard, la moyenne étant de 34 ans. L'âge n'a rien à voir avec ce phénomène et avoir des cheveux blancs très tôt ne veut pas dire que l'on vieillit plus rapidement.

Certaines maladies ou insuffisances en vitamines et minéraux peuvent aussi altérer ou arrêter la production de mélanine, tout comme le stress ou un choc psychologique ! 

Grand-mère disait ..."Ce n'est pas parce qu'on a de la neige sur le toit qu'il fait froid en dedans"!

"Saviez-vous que les cheveux blancs peuvent faire tourner les têtes? C'est la sagesse avec des brins de jeunesse éparpillés" dirait un poète.

Texture des cheveux blancs

Avec l'âge, les glandes sébacées qui produisent le sébum dans le cuir chevelu lubrifient de moins en moins les cheveux et le cuir chevelu. Résultat, les cheveux deviennent secs, cassants et ternes. Des shampoings trop fréquents peuvent aggraver ce phénomène. L'idéal est d'espacer ses shampoings au maximum, un à deux shampoings par semaine est un bon compromis.

Un cheveu blanc a tendance à être plus sec, moins brillant, parfois plus épais ou plus fin, ou encore frisottant. Bref, le cheveu blanc peut prendre différentes formes chez les unes et les autres. Celui-ci ne change pas tout de suite de texture, cela arrive au fil du temps. Au quotidien il est difficile de s’en apercevoir, car les premiers cheveux blancs sont noyés dans la masse.

Les cheveux blancs nécessitent une attention toute particulière à partir du moment où ils sont en majorité. Quand il n’y a que 10 ou 15 % de cheveux blancs sur l’ensemble de la chevelure, il est inutile de changer sa routine capillaire. En revanche, lorsqu'ils dépassent les 60 ou 70 %, il faut commencer à réfléchir différemment !

Soin des cheveux blancs

Nourrir

La mélanine, ce pigment qui détermine la couleur de nos cheveux, est un protecteur important du cheveu. En devenant blanc, il nécessite des soins spécifiques pour être hydraté et ainsi préserver sa souplesse. Pour ne pas voir votre chevelure se transformer en "paille", veillez en premier lieu à avoir une alimentation équilibrée riche en acides gras essentiels. Ces derniers sont indispensables à notre organisme mais aussi à la beauté de notre peau et de nos cheveux. En complément, l’usage d’un shampoing pour cheveux secs en alternance avec un shampoing pour cheveux blancs permet de les nourrir, notamment en vitamines, et de les réhydrater. Terminez par un soin spécial cheveux secs surtout si vous avez les cheveux longs ou mi-longs. Il leur apportera une protection supplémentaire contre cet indésirable assèchement. En cas de pointes fourchues et/ou de cheveux très longs, optez en supplément pour l’usage d’un sérum nutritif à appliquer après le séchage et toutes les fois où cela s’impose.

Faire briller

Les cheveux secs affichent souvent une brillance médiocre, cela s’explique très simplement. Les écailles qui forment le cheveu s’ouvrent à la manière d’un palmier, et la lumière ne s’y reflète plus ou mal. La chevelure paraît alors toute terne. Pour lutter contre ce phénomène, appliquez après le shampoing du vinaigre de cidre de pomme bio dilué dans un verre d'eau ou un soin lissant et démêlant afin de resserrer les écailles du cheveu et de neutraliser les particules calcaires. Enfin, ne manipulez pas vos cheveux à rebrousse-poil ! Le brossage et l’application des soins doivent impérativement s’effectuer de la racine vers les pointes.

Les cheveux blancs sont plus sensibles que les autres aux pigments, d’où l’intérêt d’employer des shampoings pour cheveux blancs. Enrichis en pigments de couleur violette, ils neutralisent aisément le jaune et rendent les cheveux plus blancs. Mais attention ! Ce jeu de couleurs peut mal virer en cas de mauvaise utilisation, autrement dit si l’on applique un tel shampoing trop souvent et/ou trop longtemps. Le cheveu se charge alors excessivement en pigments et se teinte de reflets…bleutés.

Moralité ?

Respectez à la fois la fréquence d’utilisation et le temps de pause de votre shampoing pour cheveux blancs. Vous éviterez ainsi bien des surprises dans votre quête du blanc.

Les ennemis des cheveux blancs

Croire que parce qu'ils sont blancs ils ne craignent plus rien, serait une erreur. Dépourvus de mélanine, les cheveux blancs sont plus poreux et donc particulièrement sensibles à la chaleur, au tabac, aux conditions climatiques et à la pollution, au point de prendre parfois des couleurs indésirables. Les cheveux contenant de la mélanine absorbent également ces contaminants de l'environnement, mais cela va rester imperceptible en raison de la pigmentation de ces derniers.

Les appareils de coiffage

Le cheveu se compose de plus de 15% d’acides aminés. En s’altérant, ces derniers laissent apparaître des molécules jaunes provoquant des reflets de cette même couleur. Ce jaunissement peut être aggravé par l’usage de séchoirs et de fers à friser ou à lisser à des températures excessives. Trop chauds, ils abîment les cheveux, et plus particulièrement les cheveux blancs qui sont non pigmentés. Pour éviter ces désagréments, modérez la température de vos appareils électriques de coiffage.

Le soleil, la mer et la piscine

Les cheveux blancs sont particulièrement vulnérables au soleil, autre source importante de jaunissement. Les rayonnements solaires, mais aussi l’eau de mer et l’eau chlorée, abîment la kératine du cheveu. Il est donc essentiel de les rincer aussitôt après un bain en mer ou en piscine et de les protéger des UV. Pour ce faire, optez pour des soins solaires riches en antioxydants (vitamine E) spécialement formulés pour les cheveux. Huile, fluide, gelée solaire… les rayons offrent aujourd’hui un vrai choix de texture.

sources: Jean-Louis David, Bellemag et Topsanté...

Maintenant que les cheveux blancs n'ont plus de secret pour moi, ou presque, voilà ce que je vais continuer à faire ou mettre en place pour mes cheveux :

-avant chaque shampoing ou un shampoing sur deux, continuer à faire des masques aux huiles végétales, huiles essentielles, décoctions de plantes pour réguler mon cuir chevelu, hydrater mes repousses, stimuler la pousse de mes cheveux.

-espacer encore un peu plus mes shampoings, en passant d'un shampoing tous les trois jours à un shampoing tous les quatre jours. Mais ça, c'est pas gagné ! 

-m'acheter un shampoing bio pour cheveux blancs d'ici la fin du mois et commencer à l'utiliser une à deux fois par mois, j'en ai sélectionné deux pour le moment. Le reste du temps j'utiliserai en alternance mes trois shampoings Urtekram (rhassoul, sans parfum et romarin).

http://www.beaute-test.com/shampoing_traitant_reflet_et_brillance_dermaclay.php

http://www.beaute-test.com/shampooing_cheveux_blancs_et_argentes_coslys.php

En avez-vous d'autres à me conseiller ?

-après mes shampoings, alterner entre masque nourrisant (masque Christophe Robin à la Figue de Barbarie qui s'applique aussi au niveau du cuir chevelu) et après-shampoing pour cheveux secs (DM Alverde Aloe vera et Hibiscus appliqué uniquement sur les longueurs).

-toujours terminer par un rinçage au vinaigre de cidre de pomme bio dilué dans de l'eau. Je le fais déjà de temps en temps mais là je le ferai à chaque fois. Brillance garantie ! De plus le rinçage au vinaigre de cidre de pomme bio, en rééquilibrant le cuir chevelu, est un anti-pelliculaire très efficace. Finir par un jet d'eau froide sur l'ensemble de la chevelure, en hiver "gla-gla" mais avec les beaux jours qui reviennent cela devrait être plus facile ! 

-à la sortie de la douche, vaporiser un hydrolat au niveau de mon cuir chevelu, en alternant tilleul, thym et patchouli.

-réduire la chaleur de mon sèche-cheveux lorsque je sèche mes racines pour les "décoller".

-veiller à bien les protéger cet été, à la pisine, à la mer, avec un mélange d'huiles végétales au pouvoir naturel d'absorption des UV, porter chapeau ou casquette autant que possible (je referai un article à ce sujet, le moment venu).

à très vite !